Les deux Royaumes – Eli Anderson

OP2 couverture

L’histoire : Depuis un an, Oscar Pill, le jeune Médicus, est sans nouvelle de Cumides Circle, et son apprentissage en est retardé. Chaque jour, il espère avoir des nouvelles de sa deuxième famille, car il veut faire la lumière sur ce qui lui a été dit sur son père, et surtout, il veut aller dans le second univers : celui des deux royaumes. Après avoir ramené son premier trophée de l’Univers d’Hepatolia, il lui faut maintenant aller chercher le second, dans celui du Royaume des Souffles et de Pompée…

Et c’est reparti pour un grand voyage intérieur…après ceci, je me demandais si j’allais être aussi enthousiaste, car il faut le dire, j’ai adoré le premier tome (mais vu la vitesse à laquelle je me suis procurée le second, je n’avais pas trop de crainte…). Bingo ! pari gagné, c’est avec une joie non dissimulée, que je me suis à nouveau promenée dans le monde des Médicus avec cette fois-ci une empathie encore plus importante pour Violette, jeune fille fantasque, certes, mais tellement touchante. De nouveaux personnages apparaissent : Lorna et Carrie : les soeurs de Moss, Sally : le garçon manqué, Iris : l’insupportable, Paloma : la femme fatale. Quant à Leonid, le bougon qui prête son corps intérieur à nos jeunes recrues, il m’a fait penser à un vieux clown. On retrouve également avec plaisir Valentine, toujours aussi volontaire et déterminée, et encore plus tordante depuis qu’elle est en adoration devant Mr Brave. Le sage Lawrence, lui, n’hésite plus à suivre Valentine dans ses opérations « commandos », les frères O’Maley et leur bazar hétéroclite, Célia, la maman d’Oscar, prête à donner son coeur à un chevalier servant un peu lourd (pitié Monsieur Anderson, dites-moi que Barry n’est que de passage…), quant à Oscar, le petit garçon laisse peu à peu sa place à un petit homme dont le coeur commence à subir quelques émois, et il se révèle encore plus volontaire que dans le premier tome.

Avec son imagination, Eli Anderson sait vous enchanter, vous emmener avec lui pour explorer une nouvelle planète : arrivée à destination, celle-ci se révèle constellée de paysages tous aussi différents les uns que les autres, de montagnes en canyons, de lacs en terres arides, de plaines en océans, cet homme vous explique le corps humain à sa façon, comme un professeur de géographie vous expliquerait les différents reliefs du globe terrestre .

Autant vous le dire tout de suite, je réserve déjà mon billet pour le prochain départ…

Le site consacré à Oscar Pill

Le blog d’Eli Anderson

 

Extrait page 429 :

 

« – Mais bien sûr que si, s’écria Violette, désolée pour la jeune femme. Puisque Jeremy vous l’a dit ! Et puis, c’est tout simple : si vous voulez vraiment être actrice, faites comme moi. Vous jouez votre film dans votre tête , et vous le regardez dedans. ça marche très bien, on croit que c’est vrai ! dit-elle enthousiaste. »

 

Extrait page 488 :

 

«  – Et tu paies comment demanda le Médicus à son amie.

– Ah, mais c’est une obsession, chez vous, l’argent ! Ici, tout est en commun : tant qu’il y en a , c’est pour tout le monde et quand il n’y en a plus, personne n’en prend, voilà tout ! C’est pas plus simple ? »

 

© ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 30 Juin 2010

© Les Chroniques de Mlv 11 Novembre 2012

© Un livre après l’autre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s