Mon année Salinger – Joanna Smith Rakoff

Mon année Salinger JSR

Fin des années 1990, Joanna Smith Rakoff a 23 ans, elle intègre une grande agence littéraire. Avec ce premier emploi, elle va apprendre un métier, pénétrer dans un monde où il faut avancer à pas feutrés, en gardant les secrets des uns, en n’empiétant pas sur le territoire des autres -sa patronne, femme de caractère et intransigeante-  lui interdit de parler à J.D. Salinger- et découvrir cet auteur que tout le monde vénère, mais qu’elle n’a jamais lu. Durant ces mois d’apprentissage, Hugh, Max, et Lucy, seront ses alliés.

Ce récit est une pépite au charme désuet, comme l’Agence qui semble figée dans les années 60. Une pépite qui vous fait battre le coeur un peu plus fort, lorsque la future romancière ne cache rien des difficultés de sa vie new-yorkaise, de ses amitiés vacillantes, aux fêtes dans lesquelles Don, son petit ami, l’emmène parfois, où elle y rencontre des jeunes gens désabusés. Le rêve new-yorkais a un prix, pour certain, il est parfois très cher à payer.

Nostalgique et tragique à la fois, ce livre est une jolie balade de laquelle il est difficile de s’arracher. Un récit à découvrir sans tarder !

Extrait :

« Avec mes lectures pour Max et Lucy, la texture de ma vie changea, la trame de mes journées devint de plus en plus complexe et excitante. Beaucoup des romans – car c’étaient des romans, tous – que je rapportais chez moi étaient mauvais, comme Olivia l’avait promis, mais beaucoup d’autres étaient bons, ou presque, ou du moins résonnaient d’une voix étrange et forte, et même si je savais que Max et Lucy ne représenteraient pas leur auteur, j’éprouvais une sorte de frisson à l’idée de prendre part à la création d’un livre, ne serait-ce qu’à la toute fin du processus, à la genèse d’une carrière, d’une vie. Chaque fois que Max et Lucy acceptaient un livre que je recommandais, j’en restais abasourdie pendant des jours. La lecture de manuscrits se situait aux antipodes de la lecture universitaire  : c’était du pur instinct, avec en prime une dose d’émotion et d’intelligence. Est-ce que ce roman fonctionne ? Sinon, est-il possible de le faire fonctionner ? Me captive-t-il ? »

© Les Chroniques de Mlv 11-11-2014

© Un livre après l’autre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s