Une bouche sans personne – Gilles Marchand

Une bouche sans personne Gilles Marchand

Tous les soirs, le narrateur rejoint quelques amis dans le bar tenu par Lisa. Il ne livre rien de sa vie, sauf son métier : il est comptable. Rien sur ce que cache  son écharpe savamment posée sur son visage, rien sur LA cicatrice, celle qui lui interdit toute autre vie que celle qu’il mène, rien sur le sentiment amoureux qu’il porte à Lisa.  Le passé lui interdit un avenir plus doux.

«Une bouche sans personne» est un roman qui vous emmène dans l’histoire d’une famille frappée par la folie des hommes, dans les pas d’un grand-père qui s’est reconstruit grâce à son imaginaire dès plus poétique, afin d’assurer la survie de son petit-fils, en l’entraînant dans un monde plus doux, pour grandir malgré le choc, la cruauté de la vie.

L’histoire de cet homme qui va se livrer peu à peu -en public- d’une façon émouvante, drôle, poétique se lit en apnée, avec cette chanson  en ritournelle, et de l’autre, l’envie de découvrir le livre-miroir qui sert de fil rouge au narrateur : La Conscience de Zeno, d’Italo Svevo.

Gilles Marchand signe un roman brillant, touchant,  pudique, un roman à lire, si cela n’est pas encore fait.

 © Les Chroniques de Mlv – 15-02-2017

© Un livre après l’autre

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s