Les contes défaits – Oscar Lalo

Les contes défaits Oscar Lalo

Il a suffi de quelques mots échangés avec Florence et Alexandre, la célèbre petite fiche jaune à l’effigie de leur librairie (de Port Maria-Quiberon) via le site «Les petits mots des libraires», ainsi qu’une discussion avec Oscar Lalo et Slavka lors de la 5ème Fête du Livre de Quiberon, pour que je m’approche enfin de ce roman que je ne pensais pouvoir lire…

«Les contes défaits» ou le chemin d’un enfant broyé par la perversité d’adultes, est un premier roman à l’écriture élégante. Ce roman est une immersion dans un home d’enfants où l’indicible se produit pendant les vacances. Les parents ne peuvent voir/entendre les crimes commis sur leurs progénitures, tant ils sont fiers de les gâter avec  ce «luxe». Oscar Lalo n’emploie pas la violence des mots, mais la sonorité d’une langue, le poids d’un silence, la délicatesse d’un mot, afin d’emmener le lecteur/la lectrice au cœur de l’indicible et de ses répercutions sur ce petit garçon,  incapable de devenir adulte, puisqu’en lui enlevant son insouciance, son innocence, c’est la  possibilité de Grandir, d’Aimer, de Vivre qui lui ont été ôtées.

Ce roman coup de poing vous happe par la beauté, la sobriété de son texte, par l’espoir d’une délivrance pour ce petit garçon dans ce corps d’homme lorsque la réponse à sa quête finale lui aura été dévoilée, afin qu’il puisse entrer dans la Vie.

Un premier roman à ne pas  manquer. Un auteur à suivre.

© Les Chroniques de Mlv  –  22-04-2017

© Un livre après l’autre

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s