Mouvement perpétuel – Renaud Capuçon

mouvement perpétuel Renaud capuçon

Mouvement perpétuel – Renaud Capuçon – Éditions Flammarion

 

Le parcours du soliste Renaud Capuçon est un témoignage passionnant, celui de ce petit garçon d’origine savoyarde qui découvre sa vocation à l’âge de quatre ans. À huit, c’est décidé : il sera musicien ! Dans « Mouvement perpétuel », ce grand musicien nous emporte dans son parcours incroyable,  de la découverte de son premier violon aux premiers stages musicaux, en passant par les rencontres personnelles, musicales ou professionnelles de sa vie. Un parcours à saluer, car Renaud Capuçon n’est pas né dans un milieu artistique. Sa volonté, sa curiosité, son engouement (je vous laisse vous délecter, comme moi, à la lecture de l’anecdote sur les K7 TDK, SONY ou KAWAI) lui ont permis de construire,  pas à pas, un chemin artistique riche et varié, car en plus de sa carrière de soliste, il enseigne, donne de son temps,  et est impliqué à 100% dans le Festival de Pâques.

Au cœur de ces 235 pages, il y a également cet envers du décor : la préparation physique et mentale du musicien -car tel un athlète de haut niveau- rien n’est laissé au hasard afin que le soliste confronté à la violence d’un décalage horaire, à la solitude d’une chambre d’hôtel ou à la pression de son métier puisse donner le meilleur de lui même pour l’oeuvre qu’il va interpréter. Une discipline se met en place, ce sera celle de prendre un vol de nuit pour les déplacements vers l’Asie, de récupérer le maximum de sommeil -entre autres- sans oublier cette touche personnelle glissée dans l’étui de son violon. Ce violon, ce  Vicomte de la Panette qui fût celui d’Isaac Stern, le grand violoniste qui n’accorda qu’une seule lettre de recommandation après une masterclass  lors de sa venue à  Verbier : une lettre pour le jeune Renaud Capuçon…

 

En ces temps compliqués, Renaud Capuçon offre chaque jour via Facebook et Instagram un moment hors du temps. Un cadeau musical inestimable, ne vous en privez pas.

La Méditation de Thaïs interprété par Renaud Capuçon lors du Concert du 14 juillet 2013, à Paris ICI 

Écouter le podcast de l’émission Passion Classique (Olivier Bellamy) consacré à Renaud Capuçon

 

Extrait :

« …

La musique ne peut et ne doit pas être seulement réservée à des connaisseurs et des aficionados ultraprivilégiés. Elle doit être un instrument de lien entre les hommes. Je sais cela depuis toujours, mais depuis quelques années je vis cet engagement de façon réelle et concrète. »

© Un Livre après l’autre

 

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s