Rencontre avec Rocco Giudice !

Il y a quelques semaines, je vous parlais de mon coup de cœur pour «Mangoustan», un premier roman dessinant le portrait de trois femmes entre réel et fiction, humour et tendresse, dont la vie bascule. Une découverte dans le cadre des Rendez-vous Littéraires aux éditions Pocket. En ce début de semaine, je vous propose de partir à la rencontre de Rocco Giudice, auteur de cette petite pépite !

Rocco Giudice – Photo droits réservés © Nigel Crane Photography

Un Livre après l’autre : Bonjour Rocco, votre parcours professionnel vous prédestinait-il au métier d’écrivain ?

Rocco Giudice : Un père entêté et d’une écrasante franchise a probablement fait l’écrivain davantage que ne l’a fait le parcours professionnel. Son pragmatisme, les épreuves qu’il a dû surmonter pour s’élever au-dessus de sa condition première, n’avaient que peu de sens pour moi qui ai grandi dans un autre pays, à une autre époque. Il me fallait creuser un sillon, loin de sa vision temporelle de l’existence. Tout comme d’autres, je cherche à m’insérer dans une filiation symbolique d’écrivains, même si, plus que d’autres, je m’y sens faussaire.

Un Livre après l’autre : «Mangoustan» est votre premier roman. Pouvez-vous nous en expliquer sa genèse ?

R. G. : L’étincelle première a surgi d’une question posée par une femme de mon entourage. Comment être « je » après avoir été longtemps « nous ». Et comment retrouver, par désir ou nécessité, une vie entière lorsque le couple a dissous une partie de ce que nous étions ? À cela s’ajoutent d’autres questions portées par les personnages : Que suis-je en droit d’exiger, et en échange de quoi ? Ou comment exister dans les interstices du contrat qui lie deux époux ?

Un Livre après l’autre : Comment le personnage de Melania s’est-il imposé parmi vos héroïnes ?

R. G. : Melania est l’une des trois figures féminines du roman. Je me suis interrogé sur la nature de la relation qui unit la First Lady à son Président de mari ? Celle que l’on prend, depuis toujours, pour une arriviste décérébrée est la seule épouse d’un haut dirigeant politique à manifester publiquement, et de manière répétée, son désaccord avec lui. Melania est la caution burlesque d’un récit somme toute sérieux.

Un Livre après l’autre : Une journée d’écriture est-elle rythmée par des horaires particuliers, des lieux, de la musique ?

R. G. : Pas de fantaisie sur ce point-là. J’écris comme d’autres travaillent : À ma table, sept à huit heures par jour, du lundi au vendredi. Cette routine me structure et me permet d’avancer sans perdre le rythme, l’idée ou l’énergie. C’est également une manière de vivre au diapason de mon épouse.

Un Livre après l’autre : En tant que lecteur, avez-vous des romans ou des auteur(e)s fétiches ?

R. G. : Le catalogue des références évolue en permanence et comme je n’épuise pas toujours l’œuvre complète d’un écrivain, je m’attache au roman plutôt qu’au romancier. Pour n’en citer que trois : Vingt-Quatre heures de la vie d’une femme, de Stefan Zweig, pour l’humanisme et l’élégance, Thérèse et Isabelle, de Violette Leduc, pour la beauté et la force de l’émotion, et L’Or, de Blaise Cendrars, pour l’ironie et le style. Et je m’en veux déjà d’interrompre ici la liste de mes joies !

Un Livre après l’autre : Un nouveau roman est-il en cours d’écriture ?

R. G. : Un roman sur base historique – fin XIXème , adossé à un événement ouvrier plus ou moins inconnu. J’y travaille tout en cherchant à comprendre pourquoi je l’écris. Un récit réserve quelque chose pour le lecteur et quelque chose pour l’auteur. Avant de l’achever, il faudra que je découvre ce qu’il me veut.

Je remercie infiniment Rocco Giudice pour le temps consacré à ce questionnaire, ainsi que pour sa disponibilité, et vous invite à poursuivre cette rencontre en lisant «Mangoustan» -si cela n’est pas encore fait- ainsi qu’en consultant sa page Instagram   !

© Un Livre après l’autre

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s