Tonie Behar –

Deuxième jour consacré à la TeamRomCom ! Aujourd’hui, je vous propose une rencontre avec Tonie Behar ! Autrice de six romans, son septième livre est prévu pour Janvier 2021 ! Dans «Noël Actually» sa nouvelle s’intitule «Sept jours et une vie». Je la remercie infiniment pour avoir accepté mon invitation, pour sa disponibilité, et vous invite à découvrir ses réponses, ci-dessous.

Un Livre après l’autre : Bonjour Tonie, première question, avez-vous choisi d’être romancière ou bien est-ce ce métier qui vous a choisie ?

Tonie Behar : Bonjour Valérie. Avant d’être autrice, j’ai d’abord été lectrice. J’ai toujours aimé lire et un jour je me suis autorisée à écrire. J’ai donc choisi l’écriture, mais elle attendait son heure depuis toujours !

Un Livre après l’autre : Connaissiez-vous les autres auteures de la TeamRomCom avant d’intégrer celle-ci ? 

Tonie Behar : Je connaissais Isabelle Alexis depuis longtemps et j’étais alors dans la même maison d’édition qu’Adèle Bréau. Avec Marianne, Marie et Sophie, on se suivait sur les réseaux et on échangeait pas mal !  Un jour j’ai contacté Marianne et Marie pour leur proposer une rencontre. C’est parti comme ça, sur une impulsion et une intuition.

Cliquez sur la couverture pour commander le livre via www.librairiesindependantes.com

Un Livre après l’autre : Pouvez-vous nous présenter Mira, l’héroïne de votre nouvelle « Sept jours et une vie » ?

Tonie Behar : Mira est la gardienne du 19bis boulevard Montmartre, un immeuble imaginaire des grands boulevards qui est le théâtre de plusieurs de mes romans. Autrefois elle était choriste à l’opéra de Bucarest et a décoré sa loge de concierge comme une loge d’opéra. Elle adore Maria Callas et Mariah Carey, le thé et la vodka. Et moi, je l’aime tellement que j’ai voulu lui offrir sa propre histoire.

Un Livre après l’autre : Si mes renseignements sont exacts, Mira va peut-être être présente dans votre roman à paraître en janvier prochain. Pourriez-vous nous en dire un peu plus sur celui-ci ?

Tonie Behar : Oui Mira sera présente en tant que gardienne du 19 bis boulevard Montmartre !
Les héroïnes de ce prochain roman s’appellent Amanda et Joséphine. Elles vivent à 160 ans d’écart dans le même immeuble et exercent le même métier, créatrices de bijoux… Un jour Amanda trouve dans sa cheminée un coffret contenant un paquet de lettres jaunies et une bague : Le rayon de lune, qui disparait dans des circonstances dramatiques… C’est un roman sur les femmes, leur long chemin vers la liberté et les différents visages de l’amour  

Un Livre après l’autre : Une journée d’écriture est-elle rythmée par des horaires, des lieux particuliers, de la musique ?

Tonie Behar : Tous les matins je m’offre une petite séance de méditation en marchant dans le jardin des Tuileries. Ensuite je m’assieds à mon bureau pour écrire et ça dure jusqu’au soir, entrecoupé de pauses thé, grignotages, coups de téléphones, ateliers d’écriture par Zoom, posts sur les réseaux sociaux, sans compter les courses, les repas, les blablas… je m’arrête vers minuit. Et après soit je lis soit je regarde un truc. Je me couche (très) tard !

Un Livre après l’autre : En tant que lectrice, avez-vous des romans ou des auteur(e)s fétiches ?

Tonie Behar : Mes auteurs préférés ont longtemps été Françoise Sagan, Joseph Kessel, Romain Gary, Jim Harrison, Francis S. Fitzgerald… je lis de tout, tout le temps.

Un Livre après l’autre : Dernière question, quel est votre moment préféré des Fêtes de Noël ?

Tonie Behar : En décembre, j’aime les dimanches en fin d’après-midi. J’invite souvent des amis ou ma famille, on fait un feu dans la cheminée, des marrons grillés, du chocolat chaud, des gâteaux… on allume des bougies, le sapin clignote doucement, la nuit est tombée, dehors il fait froid, dedans il fait chaud… j’adore. 

En attendant de retrouver Mira dans le septième roman de Tonie Behar, vous pouvez poursuivre cette rencontre via sa page Facebook, son compte Instagram, mais aussi son site ICI !

© Un Livre après l’autre