Les enfants sont rois – Delphine de Vigan – Éditions Gallimard

À l’heure où notre société se digitalise de plus en plus, comment ne pas être secoué par l’histoire de Mélanie Claux et Clara Roussel. Deux destins contraires qui posent la question de notre relation aux réseaux sociaux, ainsi qu’aux dérives qui peuvent en découler…

Depuis toute petite Mélanie Claux voue une adoration à Loana, la jeune femme issue de la télé-réalité. D’ailleurs, comme son idole, elle a tenté sa chance, avec moins de succès. Elle a vite été exclue du jeu : elle n’avait pas les codes. Des années plus tard, elle baigne enfin dans cet univers de paillettes et d’apparence grâce à sa chaîne Happy Récré. Grâce à ses enfants, elle est enfin dans SON rêve. Celui du « like » et du « vu ». Aujourd’hui, grâce à ses multiples comptes sur les réseaux sociaux, elle offre à ses enfants SON rêve sur un plateau, cette terre, promesse de tous les bonheurs.

Clara Roussel, elle, est bien loin de ce phénomène de la télé-réalité. Elle vit la réalité à travers son métier.

Lorsque Kimmy Diore, la petite fille de Mélanie disparaît, Clara plonge dans un monde à l’opposé du sien. Pas à pas, la jeune policière soulève les couches protectrices qui isolent Mélanie Claux du Monde, depuis son echec dans le monde la téléralité, la jeune fafin de comprendre cette mère qui surexpose ses enfants via ses réseaux sociaux. Elle traque les non-dits, dénoue les fils, afin de comprendre le besoin d’exposition de cette mère qui rêve à travers ses enfants, sans prendre en compte certains signaux.

Quelle claque ! Ce roman lu en apnée, est une histoire glaçante, terrifiante, qui interpelle le lecteur bien sûr, à l’heure où nos déambulations sur les sites et autres réseaux sociaux posent de nombreuses questions, dont quelques réponses commencent seulement à nous parvenir…

2 août 2021