L’histoire : Lorsque le célèbre flûtiste Raphaël Lepage rencontre pour la première fois Saffie, il tombe amoureux fou de de cette magnifique jeune femme aux yeux verts… Saffie, elle, semble vivre dans un autre monde, sans aucune résistance, elle se laisse conquérir. Quelques mois plus tard, lorsqu’elle croise le regard d’Andras, le luthier de celui qui est devenu son mari, sa vie bascule dans la passion amoureuse. Elle ne va plus vivre que pour cet homme, se livrer à lui corps et âme. Leur parcours commun sera fait d’apprentissage, car sa résistance à vivre va jusqu’à ignorer que son amant est juif hongrois ; et qu’il a, comme elle, vécu l’horreur.

Ce livre est enfin sorti de ma PAL -il y était depuis des années- car notre Club de Lecture est désormais à l’heure canadienne ! Comme quoi, tous les livres qui attendent sagement dans les PAL ne doivent pas s’inquiéter… Ce livre est un choc, tant par l’histoire, l’Histoire, et le style employé par l’auteure. L’écriture y est violente, en tout cas, je l’ai ressentie comme telle. Certains passages ont été insoutenables, imaginer l’horreur est une chose, la lire en est une autre. Toutefois, cette violence qui vous prend  « aux tripes », fait que vous ne pouvez pas lacher cette histoire, afin de  savoir si la vie va enfin dessiner à ces trois êtres un destin plus serein. En arrière plan, un fond musical entetant, un flûtiste de talent, certes, mais je n’ai pas eu beaucoup d’empathie pour lui, même si je comprenais sa souffrance devant le mutisme de sa femme. Si le silence de Saffie, lui, est incompréhensible au départ, ce qui peut faire penser qu’elle est froide,  son destin, révélé par l’auteure au fur et à mesure, nous éclaire sur son comportement toujours en retrait, mais jamais « dans » la vie. Quant à Andras, lui, c’est évidemment, celui qui comprend. Enfin, historiquement, l’auteure ne fait pas que survoler ses multiples sujets, non, elle creuse, explique les faits, sans tabous. Le tout donne une histoire poignante et cruelle, qui m’a laissé une sensation de vies gâchées.

© ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 2012

27 décembre 2021