Le dernier cerveau disponible – Alexandre Feraga

 alexandre feraga les petits mots des libraires sillage

Samedi dernier, j’ai eu la chance d’assister à la rencontre d’Alexandre Feraga avec ses lecteurs, lors de sa venue à la librairie Sillage, située à Ploemeur (56).

© Droits Réservés Ouest-France

Au détour d’une discussion enthousiaste avec Christine, la libraire, une évidence : nous devions rédiger un Petit Mot des Libraires dans le cadre du concept 1BLOG/1LIBRAIRE pour ce roman, «Le dernier cerveau disponible» de Alexandre Feraga, afin de partager avec vous toutes et tous, ce coup de cœur !

Ma chronique complète sur cette lecture est ICI.

© Les Chroniques de Mlv – 02-06-2017

© Un livre après l’autre

Entre mes doigts coule le sable – Sophie Tal Men

Entre mes doigts coule sable -Sophie Tal Men –  Éditions Albin Michel

Troisième collaboration avec une librairie bretonne, dans le cadre du concept 1BLOG/1LIBRAIRE pour Les Petits Mots des Libraires !

La Librairie Sillage et moi-même vous conseillons de découvrir le nouveau roman de Sophie Tal Men «Entre mes doigts coule le sable», un deuxième tome marqué par l’évolution que la romancière a su insuffler à sa saga médicale.

Ce matin, c’est à Ploemeur, chez Erwan et Christine Le Roux, les joyeux propriétaires de la Librairie Sillage -située Place de Bretagne- que mes pas m’ont conduite, afin de mettre en place notre Petit Mot commun ; si ce concept est toujours l’occasion de partager, d’échanger en toute convivialité, celui-ci avait une note spéciale, tout simplement parce que la romancière y était attendue en fin de matinée, dans le cadre d’une séance de dédicace !

Quel plaisir de retrouver Marie-Lou et Matthieu dans cet opus où leurs voix se succèdent, afin de nous emmener au cœur de leurs émotions, que celles-ci soient professionnelles ou privées. Bien que des vents forts tentent de déstabiliser les jeunes internes et leur entourage, Marie-Lou se révèle être plus forte que tout ; quant à Matthieu, il va enfin composer avec son passé, pour construire un éventuel avenir près de l’anse Saint-Nicolas…

Ode à la Bretagne, humour et tendresse, Sophie Tal Men livre un TRÉS joli deuxième tome à sa saga médicale !

© Les Chroniques de Mlv – 20-05-2017

© Un livre après l’autre

Chère brigande – Michèle Lesbre

Deuxième parrainage dans le cadre de la Team des Petits Mots des Libraires. Aujourd’hui, je vous emmène à Vannes ! Son port, ses rues pittoresques -bien sûr- puis, direction la place Saint-Pierre, où se situe  la librairie Le Silence de la Mer ! Katia et Jean-Philippe Pérou vous accueillent avec bienveillance, dans ce petit joyau dédié à l’amour de la littérature.

Notre choix pour ce duo 1BLOG/1LIBRAIRE : «Chère Brigande» de Michèle Lesbre.

 C’est un texte lumineux, le portrait d’une femme aussi flamboyante que sa chevelure qui nous est offert dans ce roman, le onzième de la romancière Michèle Lesbre.

Tout commence pour la romancière avec la disparition d’une femme de son quartier, ainsi qu’une question sur un mur «Où es-tu Marion ?», Michèle Lesbre part alors sur les traces de Marion du Faouët, et foule bientôt le sol breton, témoin du destin de la jeune rebelle et de ses hommes.

Première rencontre avec un texte de Michèle Lesbre. Son «Chère Brigande» est une pépite qui explore le passé d’une femme libre. Une mise en parallèle avec notre monde actuel dès plus juste, dès plus forte.

Au final, un sublime moment littéraire.

© Les Chroniques de Mlv – 06-05-2017

© Un livre après l’autre

Un été à quatre mains – Gaëlle Josse

Afin de fêter -grâce au partenariat UN BLOG/UN LIBRAIRE pour la région Bretagne- mon entrée dans la Team des Petits Mots des Libraires,  voici donc ma première chronique. Honneur pour cette première, à la Librairie de Port Maria, située à Quiberon, où vous pouvez aller à la rencontre de Florence et Alexandre Cavallin. Nous avons choisi de mettre à l’honneur le court roman de Gaëlle Josse «Un été à quatre mains», dans lequel Gaëlle Josse saisit quelques mois de l’année 1824 pendant lesquels Franz Schubert -musicien déjà apprécié et reconnu- est accueilli dans le château hongrois du Comte Esterhazy. Pendant cette période, il enseignera la musique aux jeunes filles de la famille. Le musicien est bientôt attiré par Caroline, la plus jeune des deux sœurs, en qui il reconnaît son âme sœur, mais lorsqu’un geste se dévoile au regard de tous, le changement d’attitude de ses hôtes sera implacable. De part son statut, le musicien ne peut ésperer épouser la jeune femme.

Avec ce texte, la romancière fait résonner toutes les émotions du musicien pendant ces quelques mois passés en terre hongroise.  Ce court roman est une bulle de poésie offerte à Franz Schubert, par son amie, Gaëlle Josse.

© Les Chroniques de Mlv – 01-05-2017

© Un livre après l’autre