UN APRÈS-MIDI AVEC AGNÈS ABÉCASSIS !

Agnès Abécassis / Photo droits réservés ©Agnès Abécassis

 

Le nouveau roman d’Agnès Abécassis est sorti mercredi dernier au Livre de Poche, il s’intitule «Café ! Un garçon s’il vous plaît.» À l’occasion de la sortie de ce nouvel ouvrage, je vous propose de prendre votre café en compagnie de cette romancière qui nous régale avec ses histoires fraîches et pétillantes !  Bonne lecture !

Les Chroniques de Mlv : Bonjour Agnès, merci pour avoir accepté mon invitation. Pouvez-vous nous présenter votre nouveau roman  «Café ! Un garçon s’il vous plaît » ?

Agnès Abécassis : Il s’agit d’un roman choral, une comédie pleine de rebondissements, mettant en scène alternativement Lutèce, qui va retrouver son premier amour qu’elle n’a pas revu depuis cinquante ans. Tom, qui vit avec Régine une passion destructrice. Et Ava, dont la carrière de peintre est sur le point de prendre son envol.

Les Chroniques de Mlv : Ce roman continue d’explorer la vie des personnages de votre roman précédent «Le tendre Baiser du Tyrannosaure» ; pourquoi ce choix ?

Agnès Abécassis Il ne s’agit pourtant pas d’une suite. « Le tendre baiser du Tyrannosaure », et « Café ! Un garçon s’il vous plait » peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre. J’ai simplement trouvé amusant de reprendre ces personnages pour leur faire vivre autre chose.

Les Chroniques de Mlv : Ava -l’une de vos héroïnes- a une passion commune avec vous :  le dessin.  Pourquoi ne pas avoir réalisé la couverture de ce roman cette fois-ci ?

Agnès Abécassis : Parce que toutes les couvertures de mes livres sont en train d’être relookées, pour mon plus grand plaisir. Cela se fait souvent, au cours de la vie d’un long-seller : au fil des années et surtout des retirages successifs, on modifie les couvertures pour faire en sorte qu’elles restent dans l’air du temps.

Les Chroniques de Mlv : En référence au titre de votre roman, avez-vous un endroit       préféré dans lequel vous pouvez  boire un café tranquillement  et/ou regarder un joli garçon ? 😉

Agnès Abécassis : Ca varie, au fil de mes pérégrinations à pied à travers Paris.

Les Chroniques de Mlv : Dernière question, auriez-vous un coup de cœur littéraire, musical ou une série télévisée de qualité à partager avec nous ?

Agnès Abécassis : Oui, plein. On les retrouve souvent en clin d’œil entre les pages de mes romans…

 

Je remercie infiniment Agnès Abécassis pour sa disponibilité et sa réactivité !

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur l’auteure, retrouvez-la sur son site ICI.

 

©Les Chroniques de Mlv – 13-05-2017

© Un livre après l’autre

 

Le tendre baiser du tyrannosaure – Agnès Abécassis

Le Tendre Baiser du tyrannosaure Agnès Abécassis

Début  2016 , c’est grâce au Livre de Poche, que le lectorat d’Agnès Abécassis a retrouvé l’univers  d’une des romancières les plus pétillantes !  Il y a quelques jours, en vacances au bord de la mer, j’ai pu déguster ce nouveau cru…

Félix est timide, malheureux,  grâce à sa formidable grand-mère -Lutèce, une dame adorable, rock-roll, avec qui on adorerait prendre le thé ou un petit verre-  sa vie va prendre un nouveau départ.  Olive, elle, prépare son mariage, lorsqu’elle annonce son désir de ne pas avoir d’enfant, celui-ci  va provoquer un déchainement de la part de sa mère, et de sa belle-mère !

Dans ce roman choral, il y a aussi Tom – un flic désabusé, anéanti par le départ de sa femme-  Ava -vendeuse dans un établissement de luxe- et bien d’autres hommes et femmes, qui sont le reflet de la vie actuelle, celle dans laquelle «nos amis, nos amours, nos emmerdes»  en sont le piment  !

Au final, un cru 2016 dans lequel le lecteur plonge avec délectation !

©Les Chroniques de MLV – 18-08-2016

© Un livre après l’autre

Scènes de mon âge – Agnès Abécassis

Scènes de mon âge

Après Le théorème de cupidon, en mars dernier, Agnès Abécassis, revient, non pas avec un roman -pour cela, il faudra attendre 2013 parait-il…- Consolons-nous donc, avec la bande dessinée qui est sortie il y a quelques jours ! Car oui, Agnès Abécassis est aussi dessinatrice ! Après ses romans, j’avais découvert son coup de crayon grâce aux fameux carnets d’Agnès. Et depuis, j’attendais avec impatience la suite…

C’est donc avec plaisir, que je me suis plongée dans « Scènes de mon âge » qui n’est pas une suite aux Carnets (mais ce n’est pas grave…). Dès la première planche, j’ai ri, car le ton est donné ! entre trait d’humour qui caractérise cette auteure, et des dessins toujours aussi colorés, mais aussi, certaines planches qui tranchent, car elles apportent une note différente, plus douce, à l’album, grâce à des couleurs différentes, voilà une bande dessinée qui vous plonge, le temps de 200 pages, dans le quotidien -chacun(e) peut y retrouver une situation vécue- que l’auteure sait si bien croquer. En un mot : enfin, non, en plusieurs : j’ai passé un excellent moment avec ce deuxième album, où Agnès Abécassis y révèle encore un peu plus son talent de dessinatrice. Un conseil, en ces temps où le rire se fait rare dans notre société, alors qu’il est un formidable échappatoire, pour oublier, le temps d’une lecture, tout ce dont les médias nous abreuvent… Laissez vous tenter par cet album !

Le site d’Agnès Abécassis c’est ici, et vous pouvez y retrouver quelques extraits de cet album (je vous conseille de découvrir l’une de mes planches préférées dans son billet « bonus » ;-)…

© ma librairie virtuelle 13 Novembre 2011

© Les Chroniques de Mlv 16 Décembre 2012

© Un livre après l’autre

Dans l’univers d’Agnès Abécassis !

le-thc3a9orc3a8me-de-cupidon-agnc3a8s-abc3a9cassis-vrai-couv.jpg

Aujourd’hui, UNE invitée sur ce blog ! Une auteure dont les textes acidulés, piquants (parfois) et sucrés, mais jamais jusqu’à l’écoeurement, font le bonheur de nombreuses (nombreux) lectrices (lecteurs). Personnellement, je suis tombée dans la marmite, enfin, je devrais plutôt dire, dans la potion euphorique délivrée par Agnès Abécassis depuis quelques années déjà ! A l’occasion de la sortie de son nouvel ouvrage, Le Théorème de Cupidon (qui sort le 9 Mars prochain aux éditions Calmann-Levy), je vous propose d’en savoir un peu plus sur cette auteure dont l’humour est la marque de fabrique…

Ma librairie virtuelle : Dans votre nouveau roman, « Le Théorème de Cupidon » à paraître le 9 mars prochain aux éditions Calmann-Levy,  vos lectrices et lecteurs vont découvrir que ce cher Cupidon  a un souci, et cela va avoir une répercussion sur vos deux personnages : Adélaïde et Philéas,  pouvez-vous nous en dire plus ?

Agnès Abécassis : Je peux surtout vous dire que Cupidon n’apparaît jamais dans ce roman en tant que petit ange volant. « Le théorème de Cupidon », c’est juste une formule mathématique supposée définir la rencontre amoureuse. Il s’agit d’une comédie romantique à deux voix, un personnage féminin et un personnage masculin, qui vont se raconter à tour de rôle. C’était un procédé que j’avais déjà employé dans un des chapitres de « Au secours, il veut m’épouser ! », là j’ai eu envie de tenir la longueur sur un roman entier.

Mlv : Je parle très souvent,  de l’ambiance « déjantée » de vos romans, est-ce que ce qualificatif vous choque ? Et comment qualifieriez-vous votre univers littéraire ?

A. A. : Non, le terme « déjanté » me va très bien, au contraire. C’est lui que je vise, avec ma petite flèche à moi.

Mlv : Est-ce votre passion pour la bande dessinée, qui fait que vous vous êtes lancée dans la grande aventure de l’illustration, en dessinant, à partir de « Soirée Sushi », la couverture de vos romans ? puis  en  créant «  Les carnets d’Agnès » ?

A. A. : Mon intérêt pour la bande dessinée remonte à l’enfance, et le dessin a été pendant toute ma scolarité mon mode d’expression privilégié, bien avant qu’il ne soit supplanté par l’écriture. D’ailleurs, le prénom d’un des deux personnages principaux de mon roman à paraître, Adélaïde, est inspiré du pseudo que j’utilisais pour signer mes dessins de lycéenne, lui-même inspiré de la fameuse chanson d’Arnold Turboust, que j’adorais.

Mlv : Journaliste de la presse écrite, scénariste, auteur de romans et de bande dessinée,  tout cela se résume en un seul métier : écrivain. Comment abordez-vous  ces différentes facettes de votre métier ?

A. A. : Avec beaucoup d’angoisse et un stress permanent… Je manque d’insouciance dans mon travail, alors que  paradoxalement j’écris de l’humour. C’est drôle, non ?

Mlv : Que fait Agnès Abécassis pour se détendre lorsqu’elle n’écrit pas ?

A. A. : Elle lit le travail des autres, ma bonne dame. Quel bonheur ! Et elle se délecte de tout ce qu’ils ont du souffrir pour le produire, eux aussi. Y’a pas de raisons. 😉

Une petite chanson pour terminer ? Rappelez-vous 😉 Adélaïde… c’était ça :

Si vous ne connaissez pas encore l’univers d’Agnès Abécassis -que je remercie pour avoir accepté l’invitation de ce blog ainsi que pour sa disponibilité- je vous recommande, en attendant le 9 mars prochain, la lecture des livres cités ci-dessous :

Les tribulations d’une jeune divorcée

Au secours, il veut m’épouser !

Toubib or not toubib

Chouette une ride !

Soirée Sushi

Les Carnets d’Agnès

Le Blog d’Agnès Abécassis

 

© ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 2011 

@Les Chroniques de Mlv – août 2015