Pour le bien de tous – Laurent Scalèse

pourlebiendetous ls

Pour le bien de tous – Laurent Scalese – Éditions Belfond

Après Samuel Moss dans « Je l’ai fait pour toi », nouvelle rencontre avec l’univers de Laurent Scalese, grâce au roman  intitulé « Pour le bien de tous », une histoire mettant en scène deux enquêteurs bien différents et terriblement attachants au coeur d’une enquête glaçante !

Mélanie Legac et Joseph Schneider vont devoir collaborer, et entre la jeune femme et l’homme : ce n’est pas gagné, car l’un prend son temps et respecte les signaux envoyés par son corps, l’autre est impulsive et tente de mener de front sa vie personnelle et professionnelle.

Tout commence sur une route de campagne : au volant de sa voiture, Luc percute un homme… Sonné, le conducteur va bientôt comprendre qu’il n’est en rien responsable de la mort de cet homme, dont on ignore l’identité…

« Pour le bien de tous » est un régal littéraire, une enquête glaçante, terriblement actuelle, soutenue par une écriture fluide qui captive de bout en bout ! En refermant ce formidable page-turner, une seule question : Mélanie et Joseph reviendront-ils pour une seconde enquête ?

© Un Livre après l’autre

 

 

 

 

 

 

Rentrée Littéraire – Éditions Belfond

Depuis le 16 août, 3 titres dans la collection Pointillés Belfond

  • Comment t’écrire adieu, Juliette Arnaud, 
  • Je voudrais que la nuit me prenne, Isabelle Desesquelles
  • Le fou de hind, Bertille Dutheil

 

et deux titres le 23 août, puis deux titres le 6 septembre, dans la collection domaine étranger

  • Sous les branches de l’udala, Chinelo Okparanta, le 23 août 2018
  • Les Jours de silence, Phillip Lewis, le 23 août 2018
  • La Maison de ruines, Ruby Namdar, le 6 septembre 2018
  • Cher ami, de ma vie je vous écris dans votre vie, Yiyun Li,  le 6 septembre 2018

 

 

© Un Livre après l’autre

Les contes défaits – Oscar Lalo

Les contes défaits Oscar Lalo

Il a suffi de quelques mots échangés avec Florence et Alexandre, la célèbre petite fiche jaune à l’effigie de leur librairie (de Port Maria-Quiberon) via le site «Les petits mots des libraires», ainsi qu’une discussion avec Oscar Lalo et Slavka lors de la 5ème Fête du Livre de Quiberon, pour que je m’approche enfin de ce roman que je ne pensais pouvoir lire…

«Les contes défaits» ou le chemin d’un enfant broyé par la perversité d’adultes, est un premier roman à l’écriture élégante. Ce roman est une immersion dans un home d’enfants où l’indicible se produit pendant les vacances. Les parents ne peuvent voir/entendre les crimes commis sur leurs progénitures, tant ils sont fiers de les gâter avec  ce «luxe». Oscar Lalo n’emploie pas la violence des mots, mais la sonorité d’une langue, le poids d’un silence, la délicatesse d’un mot, afin d’emmener le lecteur/la lectrice au cœur de l’indicible et de ses répercutions sur ce petit garçon,  incapable de devenir adulte, puisqu’en lui enlevant son insouciance, son innocence, c’est la  possibilité de Grandir, d’Aimer, de Vivre qui lui ont été ôtées.

Ce roman coup de poing vous happe par la beauté, la sobriété de son texte, par l’espoir d’une délivrance pour ce petit garçon dans ce corps d’homme lorsque la réponse à sa quête finale lui aura été dévoilée, afin qu’il puisse entrer dans la Vie.

Un premier roman à ne pas  manquer. Un auteur à suivre.

© Les Chroniques de Mlv  –  22-04-2017

© Un livre après l’autre

Je l’ai fait pour toi – Laurent Scalese

Je l'ai fait pour toi Laurent Scalese.jpg

Jade Grivier, romancière à succès, s’est suicidée dans le bureau de la demeure familiale ; elle y vivait aux côtés de son mari, de sa belle-fille, et du chat Moog. C’est au commandant Samuel Moss qu’est confiée cette enquête, il sera accompagné d’une nouvelle co-équipière : Cheyenne Calvera.

Pour lui -son instinct ne le trompe jamais- ce suicide n’en est pas un ;  aussi, c’est en parcourant les rues de Lazillac à bord de sa voiture fétiche, allant de  la superbe demeure de la victime (l’Hôtel particulier du Duc de Guise) aux bureaux des Éditions Janus, qu’ils démasqueront l’identité du criminel, selon la Troisième loi enseignée par Samuel Moss à ses élèves du cours de criminologie :  «L’enquêteur doit donc concentrer ses efforts non pas sur le crime mais sur le criminel».

Séducteur,  hypocondriaque, légèrement pourvu de tocs, le nouveau héros de Laurent Scalese est attachant, tout comme sa nouvelle co-équipière : Cheyenne Calvera.

Au final, cette première intrigue à l’écriture fluide et au rythme percutant est un régal littéraire, dont il ne faut pas priver !

Vivement une suite !

© Les Chroniques de Mlv  04-02-2017

© Un livre après l’autre