Le brasier des souvenirs – Carina Rozenfeld

Le brasier des souvenirs Carina Rozenfeld.gif

L’histoire : Lors de son arrivée dans le sud de la France, des phénomènes étranges surgissent dans la vie d’Anaïa, il y a notamment cette apparition de grains de beauté dans la paume de sa main gauche, ainsi que l’obstination de deux garçons -totalement opposés- qui cherchent à ce qu’elle se souvienne… Mais de quoi doit-elle se souvenir ? Anaïa va devoir fouiller sa mémoire, pour en extraire des éléments importants de son passé, afin de comprendre son présent.

 

L’an passé, à l’ouverture de ce Slog, je vous parlais du premier tome de la série Phænix « Les Cendres de l’oubli« , une duologie écrite par Carina Rozenfeld. C’est donc avec beaucoup de joie que je suis repartie du côté de la Provence, grâce au deuxième et dernier opus « Le Brasier des souvenirs », afin de découvrir la fin des aventures d’Anaïa, Eidan, et Enry. Petit rappel : à la fin du premier tome, Anaïa voyait Eidan disparaître de sa vie, elle avait fait un choix, il le respectait.

 

Ce deuxième tome tient donc ses promesses, puisqu’il redémarre avec cette question : qu’est devenu Eidan ? De rêves en messages codés, de retrouvailles en découverte de la vraie personnalité de ses deux soupirants, Anaïa va découvrir le bon chemin, celui qui va la mener vers la vérité, la sienne. Au fur et à mesure que les fils se dénouent, l’histoire met en lumière le phénix, cet oiseau mythique… avec un final flamboyant ! Impossible de vous en dire d’avantage… Mais je vous avais promis une surprise, la voici : une interview de Carina Rozenfeld, dans la chronique suivante !

 

© Les Chroniques de Mlv 19-07-2013

© Un livre après l’autre

Les Cendres de l’oubli – Phænix I – Carina Rozenfeld

Les cendres de l'oubli - Phaenix 1 - C. Rozenfeld

L’histoire : Anaïa, 18 ans, vient d’arriver en Provence, pour y commencer une nouvelle vie avec ses parents. Ceux-ci ayant décidé -à la suite de la mort de son grand-père- de quitter Paris pour s’installer dans le mas provençal dès plus accueillant de celui-ci. Mais depuis son arrivée, Anaïa vit d’étranges phénomènes qui vont de rêves troublants, à l’apparition de grains de beauté sur sa main gauche…

Voilà un premier tome qui tient toutes ses promesses pour nous présenter cette nouvelle série. Encore une, me direz-vous, oui, mais lorsqu’un premier opus se dévore, et que l’on s’attache très vite au personnage principal, ainsi qu’à son entourage ; c’est gagné, en partie. Anaïa nous emmène très rapidement dans son univers ; celui de la musique, et du théâtre. J’ai donc passé un excellent moment de lecture, où les éléments distillés par l’auteure nous font accrocher à l’histoire d’Anaïa ; mais que signifie vraiment ces grains de beauté qui apparaissent ?… Pour le savoir, une seule solution, continuer à lire l’histoire, et attendre sagement le second tome qui paraîtra en 2013 ! Si vous souhaitez vous laisser entraîner dans une lecture dans laquelle vous trouverez, une héroïne sympathique, un lieu dépaysant, une famille (un peu) débordée, et des amis qui « chouchoutent » Anaïa, c’est vers « Les Cendres de l’oubli » que vous devez vous tourner. Carina Rozenfeld, dont je découvre ici la plume, nous laisse dans les dernières pages de ce tome, un peu sur notre faim… Alors, gageons qu’elle va faire rebondir l’histoire, et nous donner les codes, pour continuer à suivre son héroïne avec toujours autant d’enthousiasme, et découvrir, avec elle, pourquoi deux garçons tentent de la protéger, et quel destin la rattrape sous le soleil de Provence. Une mention spéciale pour la couverture, et pour la playlist !

 Le blog de Carina Rozenfeld

 © Les Chroniques de Mlv 02-11-2012

© Un livre après l’autre