Ne t’inquiète pas, tout va bien – Ariane Dubois

Ne-t-inquiete-pas-tout-va-bien

Ne t’inquiète pas, tout va bien – Ariane Dubois – Flammarion

Pendant 10 ans, Ariane Dubois a travaillé dans la Mode : un monde de paillettes, de rires et de champagne. L’attente d’une jupe-culotte à la couleur improbable va faire voler sa vie en éclats… pour mieux lui redonner sens.

Burn-out, la maladie du siècle dise certains. Une plaie béante pour celles et ceux qui en souffrent. Un tremblement de terre incompris  (non, je ne suis pas malade…). Pourtant, le corps envoie de multiples signaux de détresse afin d’obliger le malade à s’arrêter, à se reposer. Un repos vital.

Le récit d’Ariane Dubois se lit entre rires et larmes. L’ancienne directrice de collection dissèque sa vie d’avant, son burn-out, puis sa renaissance auprès d’une mamie Pierrette pour laquelle j’ai une pensée en écrivant cette chronique. En mettant en place une discipline du bonheur, ainsi qu’un conseil d’administration pour les jours plus compliqués, Ariane Dubois insuffle de l’espoir aux burnies : en ouvrant le champ de nos possibles, un autre chemin, celui qui est au fond de nous, apparaîtra…

Extrait :

-Dans la vie, il faut faire ce qu’on aime.

Qu’est-ce que tu aimes faire ?

 

Témoignage d’Ariane Dubois en vidéo.

Son Blog Histoire Très  Personnelle est  ICI

© Un Livre après l’autre

Mouvement perpétuel – Renaud Capuçon

mouvement perpétuel Renaud capuçon

Mouvement perpétuel – Renaud Capuçon – Éditions Flammarion

 

Le parcours du soliste Renaud Capuçon est un témoignage passionnant, celui de ce petit garçon d’origine savoyarde qui découvre sa vocation à l’âge de quatre ans. À huit, c’est décidé : il sera musicien ! Dans « Mouvement perpétuel », ce grand musicien nous emporte dans son parcours incroyable,  de la découverte de son premier violon aux premiers stages musicaux, en passant par les rencontres personnelles, musicales ou professionnelles de sa vie. Un parcours à saluer, car Renaud Capuçon n’est pas né dans un milieu artistique. Sa volonté, sa curiosité, son engouement (je vous laisse vous délecter, comme moi, à la lecture de l’anecdote sur les K7 TDK, SONY ou KAWAI) lui ont permis de construire,  pas à pas, un chemin artistique riche et varié, car en plus de sa carrière de soliste, il enseigne, donne de son temps,  et est impliqué à 100% dans le Festival de Pâques.

Au cœur de ces 235 pages, il y a également cet envers du décor : la préparation physique et mentale du musicien -car tel un athlète de haut niveau- rien n’est laissé au hasard afin que le soliste confronté à la violence d’un décalage horaire, à la solitude d’une chambre d’hôtel ou à la pression de son métier puisse donner le meilleur de lui même pour l’oeuvre qu’il va interpréter. Une discipline se met en place, ce sera celle de prendre un vol de nuit pour les déplacements vers l’Asie, de récupérer le maximum de sommeil -entre autres- sans oublier cette touche personnelle glissée dans l’étui de son violon. Ce violon, ce  Vicomte de la Panette qui fût celui d’Isaac Stern, le grand violoniste qui n’accorda qu’une seule lettre de recommandation après une masterclass  lors de sa venue à  Verbier : une lettre pour le jeune Renaud Capuçon…

 

En ces temps compliqués, Renaud Capuçon offre chaque jour via Facebook et Instagram un moment hors du temps. Un cadeau musical inestimable, ne vous en privez pas.

La Méditation de Thaïs interprété par Renaud Capuçon lors du Concert du 14 juillet 2013, à Paris ICI 

Écouter le podcast de l’émission Passion Classique (Olivier Bellamy) consacré à Renaud Capuçon

 

Extrait :

« …

La musique ne peut et ne doit pas être seulement réservée à des connaisseurs et des aficionados ultraprivilégiés. Elle doit être un instrument de lien entre les hommes. Je sais cela depuis toujours, mais depuis quelques années je vis cet engagement de façon réelle et concrète. »

© Un Livre après l’autre

 

Rentrée Littéraire – Éditions Flammarion

Du 22 août au 5 septembre 2018, les Éditions Flammarion  proposent 7 nouveautés en Littérature française, et 4, en Littérature étrangère !

Mon choix s’est porté sur le nouveau roman de Simonetta Greggio, et vous ?

Rentree-litteraire-Flammarion-2018.png

 

  • Un tournant de la vie, Christine Angot
  • J’ai beau t’aimer encore, Amélie Cordonnier
  • Elsa mon amour, Simonetta Greggio
  • Chien-Loup, Serge Joncour
  • La bonne vie, Matthieu Mégevand
  • L’Hiver du mécontentement, Thomas B. Reverdy
  • Un fils obéissant, Laurent Seksik

 

  • Balles perdues, Jennifer Clement
  • À ce point de folie, Franzobel
  • Pêche, Emma Glass
  • Bientôt viendront les jours sans toi, David Trueba

© Un Livre après l’autre

Jours brûlants à Key West – Brigitte Kernel

Jours brûlants à Key West BK

Jours brûlants à Key West – Brigitte Kernel – Éditions Flammarion

Avril  1955, Françoise Sagan, dix neuf ans, est fatiguée par la tournée américaine de « Bonjour tristesse ». L’invitation de Tennessee Williams tombe à pic, celui-ci lui offre la possibilité de venir se reposer dans sa demeure de Key West. Dès l’arrivée de la jeune prodige française,  le 1431 Duncan Street devient le théâtre d’un huis clos mordant, sensuel,  cruel, entre Tennessee Williams, son amant Frank Merlo et la romancière Carson McCullers, car la fraîcheur de la jeune auteure réveille  les ardeurs intellectuelles et physiques de ses monstres sacrés…

Après la mystérieuse disparition d’Agatha Christie, Brigitte Kernel se penche sur le séjour de Françoise Sagan à Key West, en avril 1955. La romancière remonte le temps jusqu’en 1963, noue un lien particulier avec Frank Merlo en recueillant les souvenirs du compagnon de Tennessee Williams. Bien que la maladie perturbe sa mémoire, les émotions liées à la visite de Françoise Sagan éclairent le visage de cet homme ; celui-ci livre peu à peu les détails de ce séjour, une période marquée par la chaleur suffocante qui régnait sur la Floride, mais aussi par ces monuments de la littérature dont les discussions, les attirances, les colères, les disputes, les amours contrariés, font de ce roman un film dès plus savoureux !

« Jours brûlants à Key West » est une pépite littéraire dans laquelle je vous conseille de plonger sans attendre -si cela n’est pas encore fait- car en plus de captiver le lecteur, cette rencontre hors du temps entre l’auteure et l’un des protagonistes de l’histoire donne envie de (re)plonger dans les oeuvres de Carson McCullers et Tennessee Williams, afin de les (re)découvrir sous un autre jour.

© Un Livre après l’autre