Et la vie reprit son cours – Catherine Bardon

Et-la-vie-reprit-son-cours_4503

Et la vie reprit son cours – Catherine Bardon – Les Escales 

Depuis « Les Déracinés », Catherine Bardon nous entraîne dans une fresque romanesque dès plus captivante. Après « l’Américaine« , « Et la vie reprit son cours » est un troisième opus envoûtant, foisonnant, à ne pas manquer !

Laissant derrière elle ses années américaines, c’est avec Gaya, sa fille, que Ruth Rosenheck revient sur la terre dominicaine. Elle a choisi de s’installer définitivement au cœur des Caraïbes. Dès les premières pages, l’attachement de Ruth pour cette terre qui a accueilli ses parents est visible, elle fait corps avec elle.

« Et la vie reprit son cours » couvre douze années, de 1967 à 1979. Le lecteur est emporté dans un tourbillon, celui de l’histoire d’amour entre Ruth et Domingo -le frère d’Arturo- celui de l’amitié indéfectible entre Ruth et Lizzie, ainsi que la présence toujours tendre, protectrice, d’Almah. Une Almah que ses enfants vont découvrir sous un nouveau jour… C’est à travers les soubresauts du monde, des liens qui se font et se défont, mais aussi avec l’arrivée du tourisme à Sosùa que la romancière tisse  le destin de Ruth, et lorsque la dernière page est tournée, le lecteur ne peut qu’éprouver un léger pincement au coeur…

Bref, un roman à glisser dans votre valise, en cet été 2020 !

© Un Livre après l’autre

Rencontre avec Catherine Bardon – Médiathèque de Quiberon

Vendredi 26 avril 2019dans le cadre de la 7ème Fête du Livre de Quiberon, la Médiathèque de Quiberon accueillera Catherine Bardon pour son deuxième roman :   «L’américaine». J’aurai la joie d’animer cette rencontre, durant laquelle nous évoquerons également le premier opus consacré à la famille Rosenheck :  «Les déracinés».

bardon

L’américaine – Catherine Bardon – Éditions Les Escales

LES DERACINES.jpg

Les déracinés – Catherine Bardon – Pocket

050419-AfFeteDuLivre2019 (1).jpg

© Un Livre après l’autre

L’américaine – Catherine Bardon

bardon.jpg

L’américaine – Catherine Bardon – Les Escales

« On ne peut donner que deux choses à ses enfants : des racines et des ailes. »

Dicton  juif

 

Septembre 1961 : Ruth Rosenheck quitte la République Dominicaine. Elle laisse derrière elle sa mère, dans un pays qui s’embrase. La jeune femme part pour New York, où elle s’installera chez Myriam, la soeur de son père. Des études, un stage, une nouvelle vie s’offre à elle dans une ville inconnue ; une vie à construire, un métier à apprendre (journaliste),  des amours à vivre, des amitiés à nouer, ailleurs, comme ses parents, autrefois -dans d’autres conditions, bien sûr. Un soir, sur le bateau qui l’emporte vers le continent américain, Arturo, un jeune dominicain l’aborde maladroitement ;    « Vous pleurez, mademoiselle ? » brise alors  la solitude de son voyage, de ses questions…

De septembre 1961 à septembre 1966, Catherine Bardon tisse le destin de la fille de Almah et Wilhelm au rythme de la petite et de la grande histoire.  Catherine Bardon offre une histoire captivante, de celle que vous ne lâchez pas, tant que la dernière page n’est pas tournée. Réunissant faits historiques au coeur des sixties et saga familiale,  « L’américaine » ne peut que vous envoûter !

En tournant la dernière page, vous n’aurez qu’une seule envie : plonger dans « Les déracinés », l’histoire des parents de Ruth.

© Un Livre après l’autre