Tu comprendras quand tu seras plus grande – Virginie Grimaldi

Tu-comprendras-quant-tu-seras-plus-grande

Tu comprendras quand tu seras plus grandeVirginie GrimaldiLe Livre de Poche

Lorsque le père de Julia décède, le monde s’écroule pour la jeune femme. Pour fuir cette douleur ainsi que sa vie qui vole en éclats, elle accepte un poste de psychologue au coeur de la Résidence Les Tamaris, une maison de retraite située à Biarritz. Près de l’océan, la jeune femme pense être à l’abri du chagrin qui la ronge, mais Louise, Gustave, Léon, Pierre, et tous les autres vont offrir à la jeune femme la plus  réjouissante des thérapies…

Première lecture d’un roman de Virginie Grimaldi, et véritable coup de coeur pour cette histoire fraîche, pétillante et touchante, ainsi que ces personnages qu’ils (elles) soient résidants ou soignants. De Biarritz en passant par Paris et Londres,  Julia et les personnages de cette histoire (sauf Léon ?)  montrent que nous possédons toutes et tous un courage insoupçonné, lorsque la plus cruelle des vagues s’abat sur nous.

Au final, 480 pages entre rires et larmes que je vous conseille fortement, si vous ne connaissez pas encore la plume de cette romancière !

© Un Livre après l’autre

 

 

 

 

 

 

 

 

Les terres saintes – Amanda Sthers

 

les terres saintes amanda sthers

Les terres saintes – Amanda Sthers – Editions Stock

 

amanda sthers lts

 

Le 16 janvier, « Holy lands » est sorti au cinéma, une version cinématographique du roman d’Amanda Sthers. J’avoue, j’attendais ce film avec impatience.  Je vous propose de retrouver, ci-dessous, la chronique (synthétisée) que j’avais écrite et publiée en mai 2011,  sur un ancien support virtuel.

 

« Ayant apprécié l’écriture d’Amanda Sthers lors de la lecture de son premier récit : Ma place sur la photo, j’ai eu l’opportunité de proposer ce livre en achat à la Médiathèque. Ma proposition ayant été retenue, j’ai eu la chance de pouvoir le lire en priorité. Une lecture bouleversante.

L’histoire : La famille Rosenmerck : Le père Harry, la mère Monique, la fille Annabelle et le fils David, échangent des mails, des lettres… Harry ne parle plus (et n’écrit pas) à son fils depuis qu’il a découvert l’homosexualité de celui-ci, Monique tente de parler avec sa fille en cachant (maladroitement) sa préférence pour son fils, écrit à  Harry son ex-mari pour lui parler de leur fils, et du temps qui passe… Annabelle, elle, se débat avec un chagrin d’amour trop collant, et se confie -un peu trop parfois- à son frère. De son côté, Harry entretient une correspondance avec un rabbin, Moshe, qui lui reproche sa nouvelle activité.

{….} Ce livre m’a émue. C’est  une lecture forte.

{…}

Comme le dit si bien Cécile, ce livre est avant tout « une ode à l’amour » car chaque relation épistolaire n’est qu’une façon d’exprimer son amour, maladroitement (Monique/Annabelle), touchante (David/Harry) ou de façon humoristique/sarcastique  (Harry/Mosche). Alors, lisez ce livre, et n’oubliez pas de dire à qui vous voudrez, que vous (l’) (les) aimez…. »

 

© ma librairie virtuelle mai 2011

© Un Livre après l’autre

 

Lâche ton téléphone ! Programme de détox digitale – Catherine Price

Depuis quelques années, un nouvel objet -nouveau grigri pour certain(e)s- s’est immiscé dans notre quotidien : le téléphone portable. Véritable GPS, il peut tout dévoiler de nos vies, nos habitudes… en plus de sa fonction initiale : celui de téléphoner.

lachetontelephonecp.jpeg

 

Lâche ton téléphone !  Programme de détox digitale de Catherine Price n’est pas un ordre à jeter nos Samsung, iPhone, Huawei… ou autres, non, la méthode mise en place et testée par l’auteure, nous engage plutôt à revoir notre relation avec la nouvelle technologie, avec ces doudous d’un nouveau siècle, afin de remettre de la vraie vie dans notre quotidien ! Avant (peut-être) l’inévitable : devenir esclave d’une autre vie

Et si vous commenciez dès aujourd’hui ?

© Un Livre après l’autre

Le camion qui Livre – Mercredi 8 août -Quiberon

Dans le cadre de sa cinquième tournée d’été, le camion qui livre des éditions Le Livre de Poche s’arrête à Quiberon les 8, 9 et 10 août. Je vous donne rendez-vous demain,  sur mon profil instagram, afin de découvrir les photos de l’après-midi passée auprès de cette pépite ambulante. Au programme de ce mercredi 8 août : 14h30, dédicaces de Sophie Tal Men, puis, vers 16h00, atelier d’écriture ! Si vous êtes dans le coin, venez !

carte-parcours

 

camion.png

Ce qui se dit la nuit – Elsa Roch

cequiseditlanuit er
Ce qui se dit la nuit – Elsa Roch – Le Livre de Poche

Amaury Marsac, flic quadragénaire, est né sous la plume d’Elsa Roch avec ce premier roman «Ce qui se dit la nuit». Dans cette enquête très sombre, où les rues et les maisons d’un village abritent des jalousies, des souffrances, des vies simples, des douleurs indicibles, Marsac est chez lui, car c’est dans cet endroit où tout le monde se connaît, se soutient, s’épie -aussi- que ce flic cassé -brisé par sa dernière enquête- vient chercher le repos. Le crime de Marianne Touret va réveiller ses réflexes de flic, d’autant plus qu’il connaissait bien cette septuagénaire ;  le temps de cette première enquête, il va replonger  le replonger dans ses émotions d’enfance, et le rapprocher d’Elsa, son amour de jeunesse…

Après la découverte de «Oublier nos promesses» d’Elsa Roch, grâce au Prix Infiniment Quiberon, j’ai souhaité percer le secret du commissaire Marsac en lisant cette première enquête, une lecture en apnée, dans laquelle la romancière tisse une enquête dès plus captivante ! Marsac livre peu à peu ses secrets, et devient un flic sur lequel il faut  désormais compter. Vivement sa prochaine enquête !

Extrait

– J’ai entendu dire que la défunte était aussi d’une remarquable intelligence.

– Je confirme.

– Et ces deux êtres ont engendré des monstres…

– Mais peut-être ne s’hérite-t-elle pas, lieutenant. L’intelligence. Peut-être se conquiert-elle. Comme tout le reste.

© Un Livre après l’autre

UN APRÈS-MIDI AVEC AGNÈS ABÉCASSIS !

Agnès Abécassis / Photo droits réservés ©Agnès Abécassis

 

Le nouveau roman d’Agnès Abécassis est sorti mercredi dernier au Livre de Poche, il s’intitule «Café ! Un garçon s’il vous plaît.» À l’occasion de la sortie de ce nouvel ouvrage, je vous propose de prendre votre café en compagnie de cette romancière qui nous régale avec ses histoires fraîches et pétillantes !  Bonne lecture !

Les Chroniques de Mlv : Bonjour Agnès, merci pour avoir accepté mon invitation. Pouvez-vous nous présenter votre nouveau roman  «Café ! Un garçon s’il vous plaît » ?

Agnès Abécassis : Il s’agit d’un roman choral, une comédie pleine de rebondissements, mettant en scène alternativement Lutèce, qui va retrouver son premier amour qu’elle n’a pas revu depuis cinquante ans. Tom, qui vit avec Régine une passion destructrice. Et Ava, dont la carrière de peintre est sur le point de prendre son envol.

Les Chroniques de Mlv : Ce roman continue d’explorer la vie des personnages de votre roman précédent «Le tendre Baiser du Tyrannosaure» ; pourquoi ce choix ?

Agnès Abécassis Il ne s’agit pourtant pas d’une suite. « Le tendre baiser du Tyrannosaure », et « Café ! Un garçon s’il vous plait » peuvent se lire indépendamment l’un de l’autre. J’ai simplement trouvé amusant de reprendre ces personnages pour leur faire vivre autre chose.

Les Chroniques de Mlv : Ava -l’une de vos héroïnes- a une passion commune avec vous :  le dessin.  Pourquoi ne pas avoir réalisé la couverture de ce roman cette fois-ci ?

Agnès Abécassis : Parce que toutes les couvertures de mes livres sont en train d’être relookées, pour mon plus grand plaisir. Cela se fait souvent, au cours de la vie d’un long-seller : au fil des années et surtout des retirages successifs, on modifie les couvertures pour faire en sorte qu’elles restent dans l’air du temps.

Les Chroniques de Mlv : En référence au titre de votre roman, avez-vous un endroit       préféré dans lequel vous pouvez  boire un café tranquillement  et/ou regarder un joli garçon ? 😉

Agnès Abécassis : Ca varie, au fil de mes pérégrinations à pied à travers Paris.

Les Chroniques de Mlv : Dernière question, auriez-vous un coup de cœur littéraire, musical ou une série télévisée de qualité à partager avec nous ?

Agnès Abécassis : Oui, plein. On les retrouve souvent en clin d’œil entre les pages de mes romans…

 

Je remercie infiniment Agnès Abécassis pour sa disponibilité et sa réactivité !

Si vous souhaitez en savoir un peu plus sur l’auteure, retrouvez-la sur son site ICI.

 

©Les Chroniques de Mlv – 13-05-2017

© Un livre après l’autre

 

Le tendre baiser du tyrannosaure – Agnès Abécassis

Le Tendre Baiser du tyrannosaure Agnès Abécassis

Début  2016 , c’est grâce au Livre de Poche, que le lectorat d’Agnès Abécassis a retrouvé l’univers  d’une des romancières les plus pétillantes !  Il y a quelques jours, en vacances au bord de la mer, j’ai pu déguster ce nouveau cru…

Félix est timide, malheureux,  grâce à sa formidable grand-mère -Lutèce, une dame adorable, rock-roll, avec qui on adorerait prendre le thé ou un petit verre-  sa vie va prendre un nouveau départ.  Olive, elle, prépare son mariage, lorsqu’elle annonce son désir de ne pas avoir d’enfant, celui-ci  va provoquer un déchainement de la part de sa mère, et de sa belle-mère !

Dans ce roman choral, il y a aussi Tom – un flic désabusé, anéanti par le départ de sa femme-  Ava -vendeuse dans un établissement de luxe- et bien d’autres hommes et femmes, qui sont le reflet de la vie actuelle, celle dans laquelle «nos amis, nos amours, nos emmerdes»  en sont le piment  !

Au final, un cru 2016 dans lequel le lecteur plonge avec délectation !

©Les Chroniques de MLV – 18-08-2016

© Un livre après l’autre

La Répudiée – Eliette Abécassis

La Répudiée E. Abécassis

Ce roman captivant, c’est celui d’un couple mis en lumière par la plume d’Eliette Abécassis. 

Au cœur d’un quartier traditionaliste de Jérusalem, Rachel a épousé l’homme qui lui a été imposé. Dix ans plus tard, aucun enfant n’étant né de cette union, la loi hassidique permet à Nathan de répudier son épouse, puisque la seule chose importante pour lui est la descendance. Bien qu’elle sache ne pas être en cause, Rachel ne trouve aucunes oreilles attentives pour l’écouter -et encore moins entendre sa douleur de femme, celle de ne pas pouvoir donner à l’homme qu’elle aime ce qu’il veut, celle de ne pas pouvoir rester auprès de l’être qu’elle a accepté d’aimer (?) de servir, malgré l’absence d’un enfant.  Le verdict tombe, implacable.  Dans cette histoire tragique, seule Naomi -la jeune sœur de Rachel- trouvera la force de braver les interdits, de suivre son cœur, au risque de subir le châtiment exemplaire promis par un futur mari imposé.

Comme dans «Et te voici permise à tout homme» la plume de la romancière vous emporte dans les traditions, dans les émotions de ces femmes soumises aux lois des hommes.

Au final, un roman poignant, à découvrir, sans hésiter !

© Les Chroniques de Mlv – 07-06-2015

© Un livre après l’autre

Le Gène de la révolte – Thierry Serfaty

41Lok0W2EFL._SS500_

L’histoire : Avec des personnages à vif, Thierry Serfaty nous emmène cette fois-ci du côté le plus sombre de l’être humain, celui qui manipule pour servir son propre dessein. Dans cette enquête, quatre personnes qui ne se connaissent pas, vont devoir sceller leur destin afin de trouver une explication sur la mort spectaculaire de femmes enceintes…

 

source Wikipedia Cathédrale de Yamoussoukro -Côte D’Ivoire

 Vincent Karst, flic violent au passé douloureux, Ina Klein gynécologue qui fuit la fatalité, en ayant fait de son lieu de travail sa maison ; le Professeur Roy, qui s’est réfugiée dans l’étude des plantes et des poissons suite à une remise en cause de son travail ; Hervé Lamoureux, ancien reporter désabusé, voilà les personnages qui sous la plume de Thierry Serfaty, vont enquêter de l’Alsace à la Côte d’Ivoire, avec un petit détour par l’Allemagne pour faire un voyage dès plus douloureux, où la recherche de la vérité sur ces morts qui laissent perplexes tous les experts, ne se fera qu’avec un goût de violence et de sang. De ce chaos provoqué par l’Homme, le sourire d’Ina Klein apportera en fin de livre une note d’optimisme… Une belle surprise attend les lectrices (lecteurs) qui suivent l’auteur depuis ses débuts, puisqu’on retrouve au détour du récit, un personnage d’un autre de ses romans. Abordant divers sujets, de la dérive sectaire à la manipulation génétique, Thierry Serfaty fait exploser avec une plume acérée, une violence et une force de ses personnages et des aventures dans lesquelles il les emmène. Cette violence d’écriture atteste d’un talent qui n’est plus à prouver, car il a rejoint la cour des grands depuis bien longtemps, et en ajoutant, sous une autre identité, une catégorie littéraire -qui enchante déjà les connaisseurs de la première heure- à son actif, on ne peut qu’être admiratif devant le travail de l’écrivain. Quant à moi, je vais continuer à suivre les deux auteurs, car ils m’offrent chacun de magnifiques moments littéraires, et je ne peux et ne veux surtout pas choisir entre l’auteur de Littérature Jeunesse et celui de Thrillers. Alors, Monsieur Anderson ou Monsieur Serfaty, à bientôt.

 

Château de Saint-Jean de Beauregard

Il y a des livres qui marquent un parcours de lectrice, Le Gène de la révolte est un de ces livres, car il vous poursuit et reste ancré en vous bien longtemps après la fin de la lecture, comme celui qui est à l’origine de ce blog…

Extrait :

« … Dans son crâne, tu pourrais y mettre un fût de la cave, tellement y’a de vide. Conne comme une chaise, la pauvre. »

Extrait :

« …

Pauline détourna le regard.

– Vincent est une tête brûlée, vous n’êtes pas obligée de l’imiter.

– Alors le toubib va vous répondre : l’inconscience n’est pas sexuellement transmissible. C’est bien ce que vous redoutez, n’est-ce pas ?

Le policier sourit. Le médecin identifiait ce qu’elle-même ressentait sans savoir le nommer : la jalousie.

Ina marquait ainsi son territoire. »

 Le Slog de Thierry Serfaty

© ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 22 Octobre 2010

© Les Chroniques de Mlv 29-05-2013 

© Un livre après l’autre

La Nuit interdite – Thierry Serfaty

La Nuit Interdite TS

L’histoire : Laurent Strelli a vécu l’horreur, il a assisté, impuissant, à l’assassinat de sa femme et de sa fille pendant son sommeil. Lui seul connaît le visage du meurtrier, mais pour pouvoir se le remémorer, et malgré l’épuisement général qui le guette, il ne doit pas s’endormir, car Erick Flamand, jeune flic tourmenté, ne dispose que de quelques heures pour mener l’enquête. Au bout de trois jours ce sera trop tard…le compte à rebours a déjà commencé…

 

Parc des Buttes-Chaumont-Paris

Alors là , étonnant, surprenant, mais tout est dit dans le titre : impossible de dormir après avoir commencé ce livre, pour moi cela se résume par deux jours de lecture intense, avec une première nuit un peu agitée mais la suivante était bien meilleure, puisque j’ai fini ce livre à 1 heure du matin…(j’adore être en vacances pour pouvoir me permettre d’aller au bout de ma lecture, et avec ce livre, je n’avais pas d’autre choix ).

 

Marseille

Des personnages torturés, une histoire sombre et violente, une écriture au scalpel (bon, d’accord…elle est facile celle-là) avec une intrigue toujours aussi captivante qui vous emmène jusqu’au dénouement final à la façon de la série 24 . Un univers loin d’être apaisant, mais une lecture passionnante, déroutante parfois, et une seule envie : continuer, et ne pas vouloir aller se coucher, pour comprendre qui se cache derrière ces meurtres si sordides, et surtout, avoir envie de suivre l’auteur dans ses découvertes toutes aussi fascinantes les unes que les autres, que cachent nos nuits. Comment le cycle du sommeil se met-il en place. Comment peut-il être perturbé. De quoi sont capables les hommes pour avoir le pouvoir sur cette partie de notre vie. Comment faire basculer quelqu’un dans la folie. De Paris à Marseille, avec un petit détour par le Brésil, Thierry Serfaty vous entraîne dans un voyage épuisant mais enrichissant, vous ne sortirez pas indemne de cette lecture qui laisse des traces plusieurs jours après la fin. Vous penserez d’une façon différente à votre sommeil réparateur, je me demande même si vous vous souviendrez de vos rêves… Avec ce premier opus, Thierry Serfaty démarre Le cycle de la pyramide mentale, après le sommeil, il explore les peurs dans le second tome, l’avant-dernier s’intitule Agônia (il sort en poche le 1er septembre prochain, je vous informe, c’est tout…)…en attendant le quatrième livre qui doit clore la série.

 

Baie de Guanabara-Brésil

© ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 11 Août 2010

© Les Chroniques de Mlv Decembre 2012

© Un livre après l’autre

Le secret des cartographes – Sophie Marvaud

Le Secret des Cartographes - Sophie Marvaud

 

L’histoire : Cornelis Van Vliet riche négociant, a perdu toute sa fortune. Lors d’une réunion secrète, la Compagnie hollandaise des Indes orientales lui propose de prendre le commandement d’un équipage pour partir à la recherche d’une terre inconnue…

Avec le destin de Cornelis, Sophie Marvaud nous entraîne dans un véritable tourbillon d’aventures digne d’un film de cape et d’épée, et si vous voulez savoir pourquoi cet homme fait appel à un équipage très éclectique pour mener à bien son expédition, et surtout, pourquoi un moine capucin, répondant au nom de Frère Paolo se cache dans l’équipage, alors, laissez vous tenter par ce récit où Histoire et fiction se mêlent, pour donner au lecteur un très bon moment de détente littéraire, car la plume de l’auteur est vive, et vous ne pourrez que vous passionner pour l’histoire de Frère Paolo qui cache un secret douloureux et tente d’échapper à la folie des hommes…

Une très jolie surprise littéraire dont les tomes suivants sont notés sur ma LAL bien sûr, car je souhaite connaître la suite des aventures de l’équipage de l’Espérance .

 Un grand merci aux Editions du Livre de Poche ainsi qu’à Babelio et son opération Masse critique pour ce livre !

 

© ma librairie virtuelle 9 Juillet 2010

© Les Chroniques de Mlv 17 Décembre 2012

© Un livre après l’autre