Trop de lumière – Marinette Levy

Trop de lumières Marinette Levy

Vingt ans d’union avec un public toujours présent, des amis, de l’argent ; Léo Rivière est une Reine dans sa tour d’ivoire. Bouleversée par un drame personnel,  la Reine perd (en coulisse) peu à peu de sa superbe, rembobine le film de sa vie,  car l’adrénaline d’un métier fait de paillettes et d’hypocrisie, laisse soudain la place à une grande lassitude…

 D’une plume incisive Marinette Levy dessine le portrait d’une femme cynique, qui règne en despote sur ses plus proches collaborateurs. Le combat qu’elle va livrer -grâce au regard d’une enfant croisée dans une chambre d’hôpital- va lui permettre de renouer avec ses émotions ; lorsque Léo Rivière posera ses bagages dans une maison bretonne, le lecteur soufflera, et espérera très fort que «les 2 marmottes» lui offriront ENFIN le bonheur et la sérénité.

Un premier roman percutant, à ne pas manquer.

 © Les Chroniques de Mlv – 01-07-2017

© Un livre après l’autre

Agatha – Frédérique Deghelt

«Le chagrin ne dure pas toujours. Rien ne dure. Il n’existe qu’un seul véritable consolateur : le temps. Laissons au temps une chance d’opérer». Mary Westmaccot – Portrait inachevé. Agatha FD

1926, Agatha Christie a 36 ans, son dernier roman «Le meurtre de Roger Ackroyd» connaît un certain succès, mais c’est aussi à cette période que la romancière est confrontée à la mort de sa mère ainsi qu’à l’infidélité de son mari.  La douleur étant insupportable, la «Reine du crime» disparaît pendant quelques jours…

Frédérique Deghelt se glisse dans la peau d’une romancière bouleversée par deux chocs familiaux ;   avec  brio, elle s’empare de ce mystère -dont l’auteure anglaise ne lèvera jamais le secret-  dépoussière l’image de la mère de «Hercule Poirot» et «Miss Marple», offrant, le temps d’une bulle protectrice dans un hôtel du Yorkshire, la possibilité à la romancière de laisser l’autre femme en elle s’exprimer, celle brisée par le chagrin, celle dont les plaies semblent être moins à vifs lorsqu’elle chante, danse… Lorsqu’elle est une autre, tout simplement.

Ce roman est une pépite, dans laquelle  une femme comme les autres fait face à la perte, la trahison et l’abandon.  Un roman captivant qui donne envie de se replonger dans l’œuvre d’Agatha Christie, ainsi que dans celle d’une certaine Marie Westmacott !

© Les Chroniques de Mlv – 28-05-2017

© Un livre après l’autre