Le cercle de Dinas Bran – Sophia Raymond

Le Cercle de Dinas Bran S R.jpg

 

Lisbonne, 1755. Du fond du couvent Santa Inácia, Estrela tente d’alerter son entourage sur un danger imminent.

Paris, 2012. Dans son appartement parisien où elle vit recluse, Anna Jensen essaie de se reconstruire, en exerçant son métier de graphiste.

New York, 2012. Will Aberdeen, journaliste prometteur, est envoyé -à son grand regret- couvrir une conférence parisienne sur les expériences de morts imminentes.

Copenhage, 2012. Un vol inestimable a lieu dans le musée national, avec un meurtre.

Les chemins de Will et Anna vont se croiser, et c’est dans une course poursuite qu’ils vont se lancer, afin d’enquêter sur les visions d’Anna. Il leur faudra échapper à de mystérieux tueurs qui les traquent, et faire un long voyage qui les menera sur les terres bretonnes, ainsi que celles du Pays de Galles, pour trouver les réponses à la quête de la jeune femme.

Sophia Raymond nous livre ici un roman captivant, dans lequel chaque lecteur trouvera son bonheur, puisque celui-ci peut se lire tel un polar, un roman historique, d’aventure, ainsi qu’un roman d’amour.

Au final, une lecture addictive !

© Les Chroniques de Mlv – 25-09-2015

© Un livre après l’autre

La maîtresse de Rome – Kate Quinn

La maîtresse de Rome - K. Quinn

L’histoire : Thea, jeune esclave juive, est à la solde de la répugnante Lepida, et du père de celle-ci. Un père qui n’hésite pas à exercer sur elle les droits les plus misérables. L’arrivée d’Arius, un gladiateur acclamé dans tout Rome, va apporter un peu de bonheur dans la vie de la jeune fille, mais susciter l’extrême jalousie de Lepida, qui sera prête à tout pour évincer Thea, de la vie d’Arius le barbare. En devenant la musicienne la plus reconnue de Rome, Thea va être remarquée par l’empereur Domitien, et continuer à cacher, aux yeux de tous, son amour pour Arius.

Ce livre, c’est la découverte de cet été 2012 ! Du sang, des complots, de la barbarie, un peu d’amour (quand même) et des retrouvailles… Le tout dans une Rome de l’an 81 à 96, sous le joug d’un empereur qui dirige ses sujets et ses proches d’une main de fer, en exerçant sur ceux-ci un droit de vie -ou de mort, de préférence à petits feux… selon son humeur, ses ambitions. Une saga antique enrichissante par son côté historique -l’arrivée des origines de Thea (une des uniques survivantes du massacre de Massada) se découvre petit à petit, et dès la première page, on ne peut qu’avoir de l’empathie pour ce personnage. La présentation est également originale, car de manières régulières, la lectrice (le lecteur) retrouve chaque personnage décrivant lui-même son ressenti face aux évènements. Un roman cruel, que vous ne pourrez pas lâcher ! Alors que Thea deviendra par ses qualités artistiques la musicienne la plus populaire de Rome ; Lepida, elle, trouvera un mari peu regardant sur la morale de sa futur femme… Mais lorsque Domitien, l’empereur, jettera son dévolu et sa folie sur Thea… Lepida, une fois de plus, n’aura de cesse de prendre la place de la jeune esclave devenue la favorite, afin d’assouvir sa soif de pouvoir. Elle sera récompensée…

Quant aux personnages secondaires, ils ont autant de consistance, en apportant, une vision différente de cette vie romaine ! Le tout donne donc une lecture captivante, dans une Rome s’adonnant à tous les excès…

Un autre roman reprenant certains personnages de cette histoire vient de sortir au Etats-Unis.

Si vous voulez en savoir un peu plus sur ce livre, le site de Kate Quinn est ici

Merci aux Editions Presses de la Cité pour cette découverte !

© ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 21 Août 2012

© Les Chroniques de Mlv 31 décembre 2012

© Un livre après l’autre

Un avion sans elle – Michel Bussi

Un-avion-sans-elle---M.-Bussi

L’histoire : Un crash d’avion : un bébé rescapé… La folie médiatique, et deux familles qui se déchirent pour prouver leur lien avec le nourrisson : Lyse-Rose ou Emilie, Emilie ou Lyse-Rose… 18 ans plus tard, la vérité doit enfin éclater pour éclairer l’avenir de deux des protagonistes.

Tout au long de ma lecture, j’ai cru savoir qui était cette jeune fille de 18 ans décrite au tout début du livre. Pourtant, c’est une histoire beaucoup plus complexe qui prend forme, chapitre après chapitre, elle nous entraîne dans l’intimité de deux familles déchirées, qui ne souhaitent -en apparence- qu’une chose : retrouver ce qui leur reste de leurs enfants disparus. Même si, j’ai deviné -au trois quart du livre- l’identité de « Libellule », ce livre malgré quelques longueurs, m’a fait passer un bon moment de lecture (le personnage si charismatique répondant au nom de Crédule Grand-Duc donnant, bien évidemment, envie de continuer sa lecture pour voir qui se cache derrière ce nom si intriguant…).

Merci aux Editions Presses de la Cité

 © ma-librairie-virtuelle.over-blog.com 15 octobre 2012

© Les Chroniques de Mlv 2 Janvier 2013

© Un livre après l’autre