Fête du Livre de Quiberon, 6ème édition !

A3-Quiberon2018-1603

Dans quelques jours,  direction Quiberon !

L’affiche est belle, les invités nombreux (une cinquantaine), il y aura des rires, de l’émotion (Remise du Prix Infiniment Quiberon, Remise du Prix des Petits Mots des Libraires ) des échanges passionnants, des retrouvailles, des rencontres attendues,  des découvertes, et des cafés littéraires à animer !

Alors, vous venez ?

 

Vous trouverez le programme ici : Programme FeteDuLivre2018-BD

 

 

Voici mon programme :

Vendredi 27 avril 2018 :

Rencontre avec Jean-Paul Didierlaurent à la Médiathèqe Terraqué de Carnac, autour de son livre « La fissure ».

 

Cafés littéraires samedi 28 avril

14H30 : Elsa Roch, Claire Barré

15H30 : Olivier Bellamy, Jean-François Kervéan,

15h50 : Laurence Peyrin

 

Cafés littéraires dimanche 29 avril

14h40 : Annick Cojean

15h50 : Pascal Voisine

16H30 : Geneviève Brisac

 

© Un Livre après l’autre

 

 

La Muette – Alexandre Lacroix

La Muette - AL

La Muette – Alexandre Lacroix – Éditions Don Quichotte

Dans ce roman à deux voix, Alexandre Lacroix met en lumière deux destins qui ont en commun un lieu :   «La Muette». Cette cité dont la construction débuta avant la guerre, celle-ci deviendra le Camp de Drancy, lieu de transit vers Auschwitz entre 1941 et 1944.

De nos jours, une femme très âgée remonte le fil de ses souvenirs ;  un historien l’écoute, elle devance ses questions, ses interrogations. Son histoire, c’est celle d’une jeune fille juive, arrêtée un jour de juin 1943…

De nos jours, Nour est un jeune homme en garde à vue pour un geste qu’il tente d’expliquer, à l’inspecteur procédant à l’interrogatoire. Avec franchise, dans un langage bien à lui, il raconte son histoire -celle de sa mère, d’un gamin de banlieue, mais aussi son pacte scellé avec Jamie et Samantha.

«La Muette»  égraine les souvenirs d’Elsa, de ce jour de juin 1943 jusqu’à la sortie des camps ; régulièrement, la voix de Nour avec son langage particulier répond au destin d’Elsa, les vies se mêlent, se répondent, hantés par la violence et les fantômes de cette cité.

J’ai toujours eu une faiblesse pour les romans à plusieurs voix. Je vous conseille vivement la lecture de ce roman coup de poing, dont les pages 189 à 205 ne pourront que vous bouleverser encore plus.

© Un Livre après l’autre