Elle s’appelait Sarah – Tatiana de Rosnay – Pascal Bresson – Horne

elle s'appelait sarah BD

Elle s’appelait Sarah –  Tatiana de Rosnay – Pascal Bresson –  Horne

 

Je me souviens de ma première présentation du roman « Elle s’appelait Sarah » de Tatiana de Rosnay, c’était pour le Club de Lecture de notre médiathèque, nous présentions nos coups de coeur. Plus tard, je me souviens de la même émotion qui m’a saisie, lors de la projection du film tiré de ce roman. Des images qui résonnaient entièrement avec le texte lu.

Découvrir le roman graphique issu de l’histoire de Sarah, était une évidence.

Pascal Bresson et Horne offrent ici un nouvel écrin à l’histoire bouleversante de Sarah, mise en lumière par celle de Julia, journaliste opiniâtre, dont la vie va changer à la suite de ses découvertes. Une palette restreinte de couleurs, des bulles sans textes, des personnages aux lignes sobres, ce roman graphique offre une adaptation dès plus réussie, grâce à des  choix simples, pour deux histoires poignantes, dans l’Histoire.

Un roman graphique à découvrir, absolument.

© Un Livre après l’autre

Le monde d’Hannah – Ariane Bois

Le monde d'Hannah A. Bois J AI LU

Jolie découverte que ce roman d’Ariane Bois, une romancière que je n’avais jamais lue. Dans celui-ci, l’auteure nous raconte l’histoire de Suzon et Hannah, deux petites filles que tout oppose, dans un quartier où règne une parfaite harmonie. Lorsque la folie des hommes se met en marche, Suzon est protégée de ce fléau. Hannah, elle, n’a pas le choix, elle est forcée à l’exil -à plusieurs reprises- dont un la mènera en Turquie.

La paix revenue, les deux amies se retrouvent. Hannah épaule sa mère, en attendant impatiemment le retour de son père et de ses grands-parents. Suzon, elle, mène une vie insouciante, vis au gré d’amours tumultueuses, ainsi que de petits boulots qui l’entraînent à fréquenter des gens peu recommandables.

Avec cette amitié, l’auteure nous plonge dans le chaos d’un pays, où la peur vient s’installer dans de nombreux foyers. De la rafle du Vel’ d’Hiv, jusqu’aux évènements de mai 1968, le destin de ses héroïnes se tisse, les transformations de la société s’opèrent, l’évolution géopolitique, aussi. Rien n’échappe à Hannah. Voir, savoir, comprendre, en allant sur le terrain, c’est sa devise. Son métier de journaliste va lui permettre de combler cet appétit, mais aussi de continuer à vivre, malgré son vécu… Jusqu’à la découverte d’un terrible secret, qui va faire voler en éclats son amitié avec Suzon.

Ce livre est une fresque familiale, amicale, qui vous happe. Le monde d’Hannah fait partie d’une trilogie, comme l’indique Ariane Bois ICI.  Son nouveau roman  Sans oublier vient de paraître aux Editions Belfond, on y retrouve Hannah.

© Les Chroniques de Mlv 19-03-2014

© Un Livre après l’autre